Sciatique et cruralgie : quelles sont les différences ?

Sciatique et cruralgie : quelles sont les différences ?

Nous connaissons tous quelqu’un qui a connu des douleurs du nerf sciatique. Mais nous en savons moins sur la cruralgie.
Les deux sont liées au bas du dos.
La sciatique est une douleur qui part du dos et descend le long du dos ou du côté du membre inférieur, alors que la cruralgie a le même départ mais descend le long du devant du membre inférieur. C’est rapidement résumé n’est-ce pas ? Mais c’est l’idée principale à retenir.

Sommaire

Cruralgie : "la douleur de la cuisse".

Il s’agit d’une douleur le long du nerf crural (ou nerf fémoral). Elle est due à une compression de la racine L3 (entre L3 et L4) ou dans la plupart des cas de la racine L4 (entre L4 et L5).
Pour mieux comprendre, voir ci-dessous quelques éléments d’anatomie concernant le nerf fémoral :

  • Le nerf fémoral trouve son origine dans l’abdomen, au niveau du muscle psoas.
  • la plus grande branche du plexus lombaire.
  • dérivé des racines nerveuses L2, L3 et L4.

Le nerf fémoral fournit la motricité du muscle antérieur de la cuisse : les fléchisseurs de la hanche et les extenseurs du genou.
Il fournit également la sensibilité cutanée de la cuisse antérieure, du genou, de la jambe et du pied médians.

Sciatique et cruralgie différences

Quels sont les symptômes ?

  • Sensations douloureuses ressenties sur le trajet d’une des racines nerveuses du nerf fémoral telles que tensions, brûlures, électricité, picotements, engourdissement.
  • Possibilité de ressentir une douleur au niveau de la fesse (côté extérieur), de l’aine, de la face interne de la cuisse et de la jambe.
  • Peut s’accompagner de douleurs dans la région lombaire, appelées lombocruralgies.
  • Selon la gravité, on peut trouver des troubles de la sensibilité (picotements, sensations de brûlure) dans les régions innervées par le nerf fémoral mais aussi la perte de la force musculaire dans les cas les plus graves.

Quelles en sont les causes ?

Les causes sont multiples :

Hernie discale comprimant le nerf racinaire.
Disque dégénératif.
Canal lombaire étroit (sténose vertébrale).
Conflit entre un muscle (psoas, iliaque) et le nerf racine.
Dans les cas les plus graves, compression tumorale (neurinome), métastase osseuse sur une vertèbre lombaire ou hématome du psoas.

Sciatique et "la douleur des fesses"

La sciatique désigne une douleur qui irradie le long du trajet du nerf sciatique. La douleur est ressentie dans les fesses, à l’arrière de la cuisse et de la jambe et dans le pied. Cette douleur est bien définie.
Le nerf sciatique est le nerf le plus large et le plus long du corps humain, issu du plexus lombo-sacré et dérivé du nerf racine L4, L5, S1 et S2. Il commence dans le bassin et passe par les fesses et descend le long de la face postérieure du membre inférieur.
Il assure la motricité et la sensibilité de la partie postérieure du membre inférieur.

sciatique

Symptôme de la sciatique

Les sensations douloureuses ressenties sur le trajet d’une des racines nerveuses du nerf sciatique, telles que les tensions, les brûlures, l’électricité, les picotements, l’engourdissement ne touchent généralement qu’une jambe.
Les douleurs sont localisées sur la face postérieure de la fesse, la cuisse, la jambe, sous et sur le côté du pied.
Elles peuvent s’accompagner de douleurs dans la région lombaire, appelée lombosciatalgie. Il faut noter que selon la gravité, il est possible de ressentir une perte de force des muscles innervés par le nerf (dans les cas les plus graves). La personne aura du mal à se mettre sur la pointe des pieds.

Quelles en sont les causes ?

A partir de la cruralgie, il existe des causes multiples pour la sciatique :

  • Hernie discale.
  • Canal lombaire étroit (sténose vertébrale).
  • Syndrome du Piriforme.
  • Sacro-iliite (inflammation de l’une ou des deux articulations sacro-iliaques).
  • Inflammation, infection ou lésion musculaire qui irrite ou comprime le nerf sciatique.
  • Accompagnement par un ostéopathe.

Ce dernier essaiera de trouver la cause profonde de votre cruralgie ou de votre sciatique. L’ostéopathie étant un spécialiste du mal de dos, votre ostéopathe ne se concentrera pas sur la zone douloureuse. Il va libérer toutes les zones de compression sur le trajet des nerfs.

Par exemple, l’ostéopathe va rétablir la mobilité lombaire là où le nerf sciatique ou crural émerge en relâchant la tension musculaire. Il peut également procéder à un travail viscéral ou même travailler sur une ancienne entorse s’il pense que ces problèmes peuvent perturber l’équilibre postural.

Il peut également recommander des séances chez un kinésithérapeute pour procéder à une rééducation ou un renforcement lombaire et abdominale.

Nous ce qu’on peut vous proposer, c’est de suivre nos exercices d’étirements en vous procurant une civière dorsale.

Si vous souhaitez rejoindre notre team Stretching, cliquez-ici ! Vous obtiendrez un guide d’accompagnement conçu par nos experts.

Laisser un commentaire