La discarthrose

La discarthrose est un type de maladie dégénérative des disques intervertébraux. Elle peut affecter une ou plusieurs vertèbres de la colonne cervicale ou lombaire, voire plusieurs vertèbres à la fois. Cette affection est connue sous le nom de discarthrose cervicale, lombaire ou par paliers (discarthrose étagée). À partir de l’âge de trente ou quarante ans, l’arthrose discale est extrêmement fréquente. Environ 60 % des adultes au milieu de la quarantaine en souffrent, tandis que plus de 85 % des personnes âgées de 80 ans souffrent de lésions liées à la discarthrose.

Quelle est la définition de la discarthrose ?

Un rapide rappel anatomique est nécessaire pour bien comprendre la discarthrose. La colonne vertébrale, également appelée rachis, compte 33 vertèbres, dont 24 sont mobiles. Chez la plupart des personnes, les neuf dernières sont réunies. L’espace intervertébral est rempli par un minuscule disque composé d’un noyau gélatineux et d’un anneau fibreux qui se trouve entre chaque vertèbre mobile. Ce minuscule disque est chargé d’absorber les contacts (chocs) et d’empêcher les vertèbres de se frotter les unes aux autres. La colonne vertébrale est totalement mobile et flexible lorsque les disques intervertébraux ne sont pas endommagés.

En revanche, les disques intervertébraux sont souvent endommagés par l’âge et l’utilisation des articulations vertébrales. Ils deviennent cassants, rigides et fins, ce qui diminue leur capacité à absorber les chocs. Les traumatismes ou les chocs répétitifs peuvent potentiellement détruire les disques. Ce sont les causes les plus courantes de l’arthrose discale chez les personnes âgées de 20 à 40 ans.

L’arthrose discale est le terme médical pour désigner la dégénérescence des disques par l’usure du cartilage intervertébral. La discopathie fait référence à la dégénérescence des vertèbres, ainsi qu’à la création d’excroissances osseuses (ostéophytes). Les ostéophytes se développent en raison de la tension exercée sur les surfaces osseuses des vertèbres lorsqu’elles se frottent librement les unes contre les autres. Lors d’une radio de la colonne vertébrale, ces amas de tissu osseux sont bien visibles.

Les vertèbres glissent, se déplacent et peuvent même fusionner lorsque le cartilage du disque intervertébral est suffisamment endommagé. La discarthrose en escalier est la cause la plus fréquente de courbure aberrante du dos et du cou chez les personnes âgées. L’épaisseur du disque, devenu mince et usé, ne maintient plus la zone intervertébrale. Par conséquent, le poids des structures telles que la tête et les autres vertèbres modifie la forme de la colonne vertébrale affectée par l’arthrose.

Quelles sont les causes d'une hernie discale ?

La cause fondamentale du vieillissement cellulaire est un manque d’oxygène, d’eau et de nutriments, ainsi qu’un manque d’élimination du dioxyde de carbone. Le système circulatoire, et donc le sang, est généralement responsable de ces processus. Bien que les disques vertébraux soient avasculaires, ils dépendent de la circulation sanguine par échange capillaire à travers la surface du disque. Les disques intervertébraux sont particulièrement sensibles à un apport sanguin insuffisant en raison de leur nature avasculaire.

Dans le noyau, le centre des disques vertébraux sains, il y a beaucoup d’eau. Pour que le disque fonctionne, il faut que le noyau soit bien hydraté. La quantité d’eau dans le disque ne reste pas constante sur un cycle de 24 heures. Pendant la journée, il s’assèche progressivement et se recharge en eau pendant le repos nocturne. Pour que le disque se recharge en eau, il faut une circulation sanguine suffisante dans le dos (un sang sain est composé de 90 % d’eau). S’il ne reçoit pas assez d’eau, il se dessèche, devient inflammatoire et se détériore rapidement, déclenchant le processus de dégénérescence arthrosique.

Outre le vieillissement et la déshydratation, le disque subit un stress mécanique. Lorsqu’il est soutenu par une musculature détendue et équilibrée, un disque sain peut supporter des pressions extrêmement élevées. Les muscles du dos, en revanche, présentent fréquemment de nombreuses contractures, souvent inconscientes, qui les empêchent de remplir leur fonction. Les forces qui s’exercent sur le disque vertébral s’en trouvent déplacées. Ces contractures, d’autre part, altèrent les postures et les mouvements naturels du dos. Enfin, ces contractures sont souvent plus importantes d’un côté que de l’autre, ce qui entraîne des déséquilibres de pression sur le disque, pouvant conduire à des pincements locaux, des protrusions, des hernies et des pathologies discales.

Quels types d'arthrose discale existe-t-il ?

Toutes les vertèbres mobiles peuvent être touchées par l’arthrose discale. En revanche, les vertèbres cervicales et lombaires sont les plus sujettes à l’arthrose des mains. La discarthrose lombaire, ou lombo-discarthrose, survient lorsque les vertèbres lombaires sont endommagées.

Le poids du haut du corps est supporté par la zone lombaire. Par conséquent, lorsque nous portons un poids supplémentaire, la tension sur les vertèbres lombaires est amplifiée. La discarthrose étagée, qui désigne la dégénérescence de nombreux disques intervertébraux, est particulièrement fréquente dans la zone lombaire. La discarthrose à plusieurs niveaux, en revanche, peut toucher n’importe quelle partie de la colonne vertébrale.

Quels sont les signes et les symptômes de la discopathie dégénérative ?

Dans les premières phases de la discopathie, la douleur n’est pas toujours présente. Cela est dû au fait que la dégénérescence discale commence dans la vingtaine et progresse avec l’âge. La douleur liée à l’arthrose apparaît progressivement et subtilement. Toutefois, en présence d’arthrose, une douleur soudaine et intense peut signaler un problème nerveux.

Lorsque l’arthrose de la région cervicale touche le cou, elle produit une gêne et une raideur. Un pincement du nerf rachidien produit par une dislocation vertébrale ou la formation d’ostéophytes peut provoquer une douleur aiguë ou persistante irradiant vers les bras, le dos et les épaules.

Les 4e et 5e vertèbres lombaires, ainsi que la 1re vertèbre sacrée, sont les plus fréquemment touchées par la discarthrose dans la région lombaire. L’une des causes les plus courantes d’inconfort chronique dans le bas du dos est l’arthrose lombaire. L’arthrose peut entraîner un déplacement des vertèbres de telle sorte qu’une des racines du nerf sciatique est pincée. La douleur s’étend ensuite aux fesses, aux cuisses, aux mollets et aux pieds.

Les disques affectés par l’arthrose sont plus susceptibles de subir une hernie discale. Les hernies sont causées par des disques intervertébraux qui se sont brisés et dont le noyau gélatineux s’est échappé. Les disques deviennent plus enclins à se rompre à mesure qu’ils s’usent et s’amincissent. La sciatique ou les douleurs cervicales peuvent devenir le principal symptôme de l’arthrose discale si le contenu du noyau appuie sur une racine nerveuse.

Quel est le diagnostic le plus fréquent des discopathies ?

Un interrogatoire, un examen clinique et une radiographie de la zone douloureuse sont couramment utilisés pour diagnostiquer une discarthrose. Si une intervention chirurgicale est nécessaire, une IRM sera également réalisée d’après les spécialistes.

Quelle est la meilleure façon de traiter la discarthrose ?

La discarthrose étant permanente, le traitement se concentre sur la diminution de l’impact fonctionnel et le soulagement de la douleur. En quelques mois, les infiltrations de cortisone soulagent et permettent de commencer le traitement, qui consiste surtout à reprendre une activité physique comme la musculation. Le port d’une ceinture de décompression et l’utilisation d’appareils chauffants, ainsi que la prise de médicaments, peuvent aider. La chirurgie est extrêmement rare. Par conséquent, si vous avez le moindre soupçon, consultez votre médecin.

Comment éviter une discarthrose ?

Si une discarthrose ne peut être guérie, il est possible d’en atténuer les effets :

  • Lutter contre la sédentarité (rester assis longtemps)
  • En prenant soin de votre colonne vertébrale et en perdant du poids, vous pouvez adopter un mode de vie plus sain.
  • Veillez à ce que votre posture soit correcte (un redresse dos orthopédique peut être approprié).
  • Il faut éviter la manutention (port de charges lourdes).
Livraison avec suivi

Nous livrons dans la France entière et même durant le COVID-19. Nos délais de livraisons sont de 5 à 15 jours.

Paiement sécurisé

Nous disposons d'un système de cryptage SSL pour protéger vos données personnelles ainsi que d'un système de paiement sécurisé de Stripe et Paypal.

SAV 24/7

Notre équipe est à disposition pour toute question sur nos articles, votre commande ou autre question d'ordre générale.