Sciatique : Traitement rapide et efficace !

Sciatique : Traitement rapide et efficace !

La sciatique décrit une douleur qui irradie à l’arrière de la cuisse et dans le bas de la jambe. Elle peut être causée par l’irritation d’un ou de plusieurs nerfs rachidiens inférieurs. La douleur peut être légère ou sévère, et se développe souvent à la suite d’une usure de la colonne vertébrale inférieure. 

La bonne nouvelle est que la sciatique est le plus souvent soulagée par des méthodes conservatrices en quelques semaines et sans nécessiter d’opération. En travaillant à améliorer la force de votre dos et de votre tronc tout en augmentant la flexibilité de vos hanches et du bas de votre corps, vous réduirez considérablement vos risques de souffrir de douleurs lombaires et d’autres symptômes de la sciatique.

Sommaire

Symptômes de la sciatique : engourdissement, endroit du corps

Les symptômes de la sciatique peuvent varier d’une légère douleur à une douleur atroce qui irradie le long de la voie du nerf sciatique, qui va du bas du dos jusqu’aux hanches et à chaque jambe. Ces symptômes peuvent inclure un engourdissement, des picotements ou une faiblesse musculaire qui descend le long de la partie postérieure de la cuisse et atteint le mollet ou le pied. La toux ou les éternuements sont souvent plus graves. 

En règle générale, les personnes atteintes de sciatique ne présentent les symptômes que d’un seul côté du corps. Bien que la douleur puisse être intense, la sciatique peut le plus souvent être soulagée par la thérapie physique, la chiropractie et les massages, l’amélioration de la force et de la souplesse, et l’application de chaleur et de glace.

Quels sont les facteurs de risque ?

De nombreux facteurs peuvent vous rendre vulnérable à la sciatique, qui touche aussi bien les athlètes que les personnes moins actives. Les personnes qui mènent un mode de vie sédentaire sont plus susceptibles de développer une sciatique que les personnes actives. 

Cependant, les athlètes d’endurance sont également susceptibles de souffrir de sciatique en raison de muscles surmenés et raides.

L’âge est également un facteur important, car les personnes âgées de 30 à 60 ans présentent souvent une dégénérescence de la colonne vertébrale liée à l’âge, notamment des hernies discales, des éperons osseux et des dysfonctionnements articulaires au niveau des hanches.

Mais quelles sont les bonnes nouvelles ?

Un kinésithérapeute peut vous aider à déterminer si la sciatique peut être soulagée par des méthodes conservatrices telles que les ajustements chiropratiques, les étirements statiques et la thérapie par le froid. 

La plupart des gens réagissent bien à des techniques simples et sont indolores en quelques semaines. Les ajustements chiropratiques et la massothérapie peuvent aider à améliorer l’alignement de votre colonne vertébrale et à traiter d’autres affections sous-jacentes tout en améliorant la circulation sanguine et la relaxation musculaire. 

Les douleurs mineures peuvent également être traitées par l’application de chaleur et de froid.


Bien que certains médecins puissent recommander la chirurgie comme traitement de la sciatique après l’échec des mesures non invasives, les experts affirment que ce n’est pas toujours le bon choix pour tout le monde.

En fait, selon l’institut parisien du dos, près de 50 % des personnes atteintes de sciatique déclarent que leurs symptômes s’améliorent dans les 40 jours suivant le diagnostic. Les traitements non chirurgicaux peuvent inclure une période de récupération plus longue. 

Cependant, la chirurgie comporte ses propres risques, notamment l’infection et les caillots sanguins. Il est important de parler de votre sciatique avec votre médecin afin de déterminer le traitement le plus approprié pour vous.

Améliorer la force du tronc et du dos

La musculature autour de votre colonne vertébrale et de votre abdomen peut être faible ou trop serrée, ce qui l’empêche de soutenir votre corps en cas de besoin. Une mauvaise posture et des muscles affaiblis peuvent avoir un impact sur l’alignement de votre colonne vertébrale, ce qui augmente le risque de douleurs lombaires et de sciatique. 

Des exercices de renforcement en douceur qui ciblent votre tronc et votre dos amélioreront votre posture et votre capacité à répondre au stress, réduisant ainsi la probabilité et la gravité des douleurs dorsales. Pendant que vous vous remettez d’une sciatique, vous pouvez éviter les exercices à fort impact, tels que la course et la pliométrie.

Augmenter la flexibilité des hanches et des ischio-jambiers

Des ischio-jambiers, des fessiers et des hanches raides peuvent modifier votre posture et augmenter la tension dans le bas de votre dos, ce qui peut contribuer à la sciatique. La plupart des types de sciatique tireront un grand profit d’un programme d’étirement ciblant les hanches et les ischio-jambiers et soulageant un muscle piriforme surmené ou enflammé. Le piriforme est un petit muscle qui s’attache à la base de la colonne vertébrale et se situe juste au-dessus du nerf sciatique. L’inactivité prolongée ou la position assise comprime le piriforme au-dessus du nerf sciatique, ce qui peut entraîner une aggravation et une douleur. Renversez les effets des hanches et des ischio-jambiers tendus en adoptant une simple routine d’étirement ou en intégrant le yoga dans votre programme de remise en forme.

Voici deux façons d’étirer votre muscle piriforme et de soulager la douleur :

1er étirement

⦁ Allongez-vous sur le dos, les deux genoux fléchis et les pieds au sol.
⦁ Soulevez une jambe et croisez-la juste au-dessus du genou.
⦁ Tenez la cuisse de la jambe avec le pied au sol et tirez vers votre poitrine jusqu’à ce que vous sentiez l’étirement dans vos fesses.
⦁ Maintenez cette position pendant 10 à 30 secondes.
⦁ Répétez l’opération de l’autre côté.

1er étirement

2ème étirement

⦁ Allongez-vous sur le dos avec les deux jambes tendues.
⦁ Tenez un genou avec votre main opposée et tirez votre genou vers le haut et vers l’épaule opposée.
⦁ Maintenez cette position pendant 10 à 30 secondes.
⦁ Répétez de l’autre côté.
⦁ En savoir plus : 5 choses à savoir sur l’étirement des piriformes « 

Utiliser le froid et la chaleur pour soulager la douleur sciatique

Lorsque vous commencez à ressentir des douleurs sciatiques, l’application d’une poche froide peut vous soulager. Enveloppez une poche froide ou un sac de petits pois congelés dans une serviette propre et appliquez-la sur la zone douloureuse plusieurs fois par jour pendant 20 minutes à chaque fois.

Si votre sciatique vous dérange toujours après quelques jours, il peut être utile d’essayer la chaleur à la place. Appliquez une lampe chauffante sur le réglage le plus bas, un bloc chauffant ou un coussin chauffant sur la zone douloureuse.

Si votre douleur persiste, essayez d’alterner entre les compresses froides et les compresses chaudes.

 

Pour conclure, la sciatique est une maladie douloureuse qui peut rendre la vie quotidienne plus difficile. La bonne nouvelle, c’est qu’il existe de nombreuses façons de la traiter, et que beaucoup d’entre elles sont assez efficaces pour réduire les symptômes. Consultez votre médecin pour déterminer les traitements qui vous conviennent le mieux.

Une question ou besoin d’aide ?

Laisser un commentaire