Douleurs intercostales après la pose d’un stent : causes, symptômes et prise en charge

Douleurs intercostales
Liza Pinault, physiothérapeute
Liza Pinault, physiothérapeute

Diplômée en 2019 - Université de Laval avec une maîtrise en physiothérapie

La douleur intercostale est un inconfort ressenti au niveau de la paroi thoracique entre les côtes. Il peut être aigu ou chronique et intervient généralement à la suite de lésions, de troubles musculo-squelettiques, de spasmes ou d’inflammations.

Dans certains cas, les personnes ayant subi une intervention chirurgicale, telle que la pose d’un stent, peuvent également ressentir des douleurs intercostales. Cet article présente les différentes causes de cette douleur après une telle procédure et offre des conseils pour sa prise en charge et son traitement.

Pourquoi peut-on ressentir une douleur intercostale après la pose d’un stent ?

La pose d’un stent est une intervention médicale consistant à insérer un petit dispositif tubulaire dans une artère afin de rétablir ou de maintenir un flux sanguin normal. Cette procédure est souvent pratiquée en cas de thrombose ou d’ischémie entraînant un blocage partiel ou total des artères. La pose d’un stent se fait généralement par le biais d’une coronarographie.

Les douleurs intercostales après la pose d’un stent peuvent survenir pour plusieurs raisons :

  • L’intervention elle-même, qui peut provoquer des inflammations et des lésions mineures aux abords du point d’insertion et des côtes ;
  • Le stent, qui peut irriter les tissus environnants, notamment s’il fait partie des premières générations de stents métalliques ou si le patient est allergique aux matériaux utilisés ;
  • Une mauvaise gestion de l’anxiété et du stress liés à la procédure médicale, qui peut causer des contractures musculaires et des douleurs intercostales persistantes;
  • La nécessité de rester immobile pendant une longue période après la pose du stent, ce qui peut également causer des tensions musculaires ;
  • Une reprise d’effort physique trop rapide ou intense pour le patient, entrainant possiblement de nouvelles douleurs.

Comment gérer ces douleurs intercostales ?

Si vous ressentez une douleur intercostale après la pose d’un stent, il convient de prendre les mesures suivantes :

Consulter votre médecin traitant

Dans un premier temps, il est indispensable de parler de cette douleur à votre médecin traitant. En effet, il peut évaluer si cette douleur est due au stent lui-même, à l’intervention, à un retour de l’ischémie ou encore à une autre cause potentiellement grave, comme une resténose (rétrécissement de l’artère) ou une thrombose. Votre médecin traitant saura vous orienter sur la marche à suivre pour soigner cette douleur.

Adapter vos activités et vos efforts physiques

Suivez les recommandations de votre médecin concernant le type et l’intensité des efforts physiques que vous pouvez faire après la pose d’un stent. Le repos est souvent nécessaire, mais une reprise progressive de l’activité physique peut aussi aider à réduire les douleurs intercostales et favoriser la cicatrisation.

Utiliser des traitements médicamenteux si nécessaire

Votre médecin pourra vous prescrire des analgésiques ou des anti-inflammatoires adaptés pour soulager vos douleurs intercostales. Respectez toujours les doses et les durées de traitement indiquées par votre médecin pour éviter tout risque d’accoutumance ou d’effet indésirable.

Les complications possibles et les témoignages

Certaines personnes ayant subi une pose de stent rapportent une persistance voire une récurrence de leurs douleurs intercostales malgré un suivi médical rigoureux et une bonne prise en charge. Dans de rares cas, ces douleurs peuvent être le signe de complications, telles que :

  • Une perforation de l’artère, pouvant provoquer des saignements internes et nécessitant une prise en charge urgente ;
  • Une infection au niveau du site d’insertion du stent, qui peut également requérir des soins médicaux immédiats ;
  • Un déplacement ou une migration du stent, qui peut entraîner de nouvelles obstructions des artères et aggraver les douleurs intercostales ;
  • Un rejet du stent, qui peut nécessiter une intervention médicale supplémentaire pour le retirer et éventuellement trouver une solution alternative.

Ces complications sont heureusement rares et la grande majorité des patients ayant subi la pose d’un stent retrouvent rapidement un mode de vie normal sans douleurs importantes. Les témoignages de personnes ayant vécu cette expérience sont précieux pour mieux comprendre les causes et les solutions possibles en cas de douleurs intercostales persistantes.

Laisser un commentaire

Ensembles pour améliorer votre posture

Améliorez votre posture dès maintenant avec nos articles sélectionnés par des physiothérapeutes. 

Dites adieu à votre mauvaise posture et faites-la évoluer vers un niveau supérieur !

Partager :

accessoires

Gants de compression

Arthrose des mains

Ballon de bureau 65cm

Ergonomie