Une bonne alimentation pour lutter contre le mal de dos

Une bonne alimentation pour lutter contre le mal de dos

Pensez à suivre un régime anti-inflammatoire et à prendre des suppléments de calcium pour soulager les maux de dos.

Peut-on vraiment soigner le mal de dos en changeant son alimentation? Peut-être. Il a été démontré que de nombreux aliments réduisent (ou augmentent) l’inflammation, une cause connue du mal de dos. Ainsi, lorsque vous avez mal au dos, changer votre régime alimentaire peut vous aider à l’éviter.

La maîtrise de son régime alimentaire est important pour éviter qu’une inflammation se répand dans le corps et cause toutes sortes de problèmes, y compris des douleurs lombaires. C’est pourquoi la mise en place d’un régime anti-inflammatoire avec des aliments peut aider à gérer (passivement) les douleurs lombaires.

 

Si vous avez tendance à avoir mal au dos, voici quelques conseils diététiques :

Sommaire

Mangez des légumes pour lutter contre le mal de dos

Un régime alimentaire essentiellement végétal, comprenant notamment des graines de lin et de chia, est probablement le meilleur moyen d’éviter l’inflammation, surtout lorsqu’il est consommé en combinaison avec des poissons riches en oméga-3 comme le saumon, le maquereau, les sardines, le hareng, la morue noire, le thon et la truite.

Les fruits et légumes très colorés sont un élément clé d’un régime anti-inflammatoire. Si vous recherchez des aliments qui réduisent les maux de dos et sont riches en éléments nutritifs, essayez les carottes, les betteraves, les patates douces, les cerises, les baies, les raisins et le vin rouge, la grenade et la pastèque. Les herbes et les épices, notamment le basilic, la cannelle, le gingembre, le romarin, l’ail, le curcuma, les oignons, l’origan et le curcuma, sont particulièrement riches en agents anti-inflammatoires, alors assaisonnez-les généreusement. Buvez également des tisanes saines et des vrais thés vert.

Certains aliments comme l’huile d’olive, le thé vert et les fruits et légumes aux couleurs vives ont tous démontré qu’ils réduisent l’inflammation du cartilage de la colonne vertébrale, ce qui aide à contrôler les douleurs et les raideurs dorsales. Lorsque vous mangez des légumes, pensez que plus ils sont verts, mieux c’est bon pour votre santé. De plus, les aliments tels que le chou, les épinards et le brocoli sont des produits phares d’un régime anti-inflammatoire. 

Autres bons choix alimentaires pour un régime anti-douleur : les avocats, les noix (noix, amandes et noix de pécan), les protéines maigres, comme le poulet et la dinde, les haricots et le cacao.

Évitez ces aliments pour réduire la douleur

Certaines personnes évitent les légumes de la nuit (tomates, aubergines, pommes de terre blanches et poivrons) dans le cadre d’un régime anti-inflammatoire. 

Pour savoir si ces légumes contribuent à l’inflammation dans votre corps, ne les mangez pas pendant deux semaines et voyez si vos symptômes disparaissent – comme vous devriez le faire avec tout autre aliment potentiellement sensible. Parlez toujours à votre médecin ou à un(e) diététicien(ne) agréé(e) lorsque vous modifiez votre régime alimentaire. 

Fibromyalgie et arthrose

COMMENT REVIVRE PLEINEMENT ?

Et si vous pouviez reprendre une vie normale en commençant par cesser des choses simples ?

Autres aliments à éviter ?

Les aliments transformés, les repas rapides et les graisses saturées. Tous ces aliments alimentent l’inflammation. Cela inclut le pain blanc, les pâtes, le riz, les boissons et les en-cas sucrés, les aliments frits, et tout ce qui contient de l’huile partiellement hydrogénée dans ses ingrédients, souvent présente dans les produits contenant des conservateurs et ayant une longue durée de conservation, comme les chips, les crackers et les pâtisseries. Restez également éloigné de la caféine et de l’alcool.

Aliments les plus riches en calcium

Une autre façon de lutter contre le mal de dos est de s’assurer que l’on reçoit suffisamment de nutriments, comme le calcium et la vitamine D. Les os sont le réservoir de calcium du corps. Avec l’âge, il est difficile de maintenir la masse osseuse, ce qui peut entraîner des problèmes tels que l’ostéopénie ou l’ostéoporose. Ces maladies peuvent affaiblir les vertèbres de votre colonne vertébrale. Le calcium contribue à la masse osseuse, ce qui vous aide à éviter ces maladies. 

Un rapport de 2010 de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM) a donné de nouvelles directives pour la supplémentation quotidienne en calcium. Ces définitions sont communément appelées l’apport journalier recommandé. Selon L’INSERM, vous ne devriez pas consommer plus de 2 000 milligrammes de calcium par jour (que ce soit par le biais d’aliments ou de suppléments).

Des études montrent que si vous prenez une forte dose de suppléments de calcium, vous augmentez votre risque de problèmes cardiaques et d’athérosclérose, qui implique la formation de plaques dans vos artères. Une consommation excessive de calcium peut également provoquer des fractures osseuses.

Le calcium doit provenir de sources naturelles. Les sources alimentaires naturelles de calcium sont le yaourt, le lait et le fromage, ainsi que les légumes verts à feuilles. Si vous ne pouvez pas obtenir suffisamment de calcium de votre alimentation, demandez à votre médecin si les compléments alimentaires vous conviennent. 

Une question ou besoin d’aide ?

Laisser un commentaire