Psoas muscle poubelle : découvrez l’origine intrigante de cette appellation !

Liza Pinault, physiothérapeute
Liza Pinault, physiothérapeute

Diplômée en 2019 - Université de Laval avec une maîtrise en physiothérapie

Le muscle psoas, que nous avons toujours considéré comme essentiel pour l’équilibre et la force du dos, joue en réalité d’autres rôles importants. Selon les professionnels de la santé, il contribue également au bien-être et à la santé générale de notre corps. En effet, il peut servir de réservoir pour stocker les toxines en cas de surcharge des organes d’élimination, d’où son surnom de « muscle poubelle ». Dans cet article, nous allons découvrir différentes solutions pour soulager ce muscle et améliorer notre état de santé.

Comprendre le psoas : un rappel sur l’anatomie de ce muscle essentiel

Le psoas, également appelé psoas iliaque, est un muscle qui se trouve de chaque côté de la colonne lombaire et s’étend jusqu’au haut du fémur, au niveau du petit trochanter. Ce muscle est composé de deux parties principales : l’ilio-psoas et le grand psoas. Le grand psoas s’attache aux vertèbres lombaires et à la dernière vertèbre thoracique, tandis que l’ilio-psoas est attaché à l’os iliaque, l’os principal de la hanche. Les deux parties se rejoignent au niveau du petit trochanter. En raison de cette connexion entre le haut et le bas du corps humain, le psoas est souvent surnommé le « muscle poubelle.

Le psoas : comprendre son rôle dans le fonctionnement musculaire

Le psoas est un muscle essentiel pour maintenir une bonne posture. Il aide à garder le dos droit, ce qui permet de soutenir les disques vertébraux lors du port de charges et d’amortir les chocs lors de mouvements intenses. En plus de sa fonction statique, le psoas joue un rôle important dans la mobilité de la cuisse, de la hanche et du tronc. Il permet des mouvements tels que la flexion du genou en position debout ou allongée, le redressement du tronc pour passer de la position couchée à la position assise, et la rotation de la hanche. Certains spécialistes disent même que le psoas est impliqué dans l’ancrage au sol lors de la marche. C’est pourquoi il est souvent appelé le « muscle poubelle » car il joue un rôle important dans de nombreux mouvements du corps.

D’où vient le surnom de « psoas muscle poubelle » ?

Le psoas, également connu sous le nom de « muscle poubelle », joue un rôle important dans notre corps. En plus de ses fonctions mécaniques, il est également capable de capturer les toxines produites par divers facteurs externes ou internes, tels que le stress, la fatigue, la peur, l’anxiété, ou même les organes situés à proximité comme le foie, les reins et les intestins.

Cette capacité du psoas à capter les toxines lui a valu le surnom de « muscle poubelle ». Par exemple, lorsque nous faisons de gros efforts physiques, notre corps élimine les toxines par la transpiration. Cependant, il produit également une grande quantité d’acide lactique qui passe directement dans le sang. Le même processus peut se produire lorsque nous consommons trop de graisses, de sucre, d’alcool ou de tabac. Les toxines passent ensuite par le foie, qui les filtre et les envoie aux reins pour être éliminées.

Cependant, le fascia du psoas est connecté au fascia du rein. Cette membrane peut piéger certaines des toxines qui s’accumulent dans les reins. Cela peut se traduire par l’apparition de courbatures ou de crampes musculaires.

De plus, le psoas est en contact direct avec la moelle épinière car il est attaché aux cinq vertèbres lombaires. Cette connexion explique sa relation étroite avec le cerveau reptilien, qui est responsable de notre survie. C’est pourquoi la peur, l’anxiété et le stress ont de grandes répercussions sur le psoas.

En résumé, le psoas, également appelé « muscle poubelle », a la capacité de capturer les toxines et de les accumuler, ce qui peut provoquer des courbatures ou des crampes musculaires. Sa relation étroite avec le cerveau reptilien explique pourquoi il est si sensible au stress, à l’anxiété et à la peur.

Le lien entre le psoas et l’intestin » devient « Le psoas et l’intestin : une connexion importante

Le psoas et l’intestin sont étroitement liés en raison de leur position anatomique et physiologique dans le corps. Étant donné que le muscle psoas fait partie des organes de la cavité abdominale, il partage la même racine nerveuse que l’intestin. Les études en ostéopathie ont montré que les organes ont une influence importante sur les chaînes musculaires de la même cavité anatomique. Ainsi, les problèmes musculaires du psoas peuvent avoir un impact sur la santé digestive.

Cela se manifeste par des douleurs abdominales, des ballonnements et d’autres symptômes caractéristiques. La raideur du psoas peut également causer des maux pendant la digestion, comme la tendinite du psoas. Si vous souhaitez en savoir plus sur la relation entre le psoas et l’intestin, vous pouvez cliquer ici.

La signification de l’expression ‘psoas muscle poubelle’ dans le domaine de l’anatomie et de la physiologie musculaire

Les traitements pour détoxifier le psoas, tels que la rééducation avec un kinésithérapeute ou un ostéopathe, sont souvent recommandés. Les médecins peuvent également prescrire des médicaments antalgiques et anti-inflammatoires pour soulager les douleurs associées à ce trouble musculaire. Dans certains cas, si les douleurs persistent et sont causées par un dysfonctionnement du psoas, une intervention chirurgicale comme une ténotomie du psoas peut être envisagée. Après la chirurgie, des médicaments antalgiques et anti-inflammatoires ainsi que d’autres traitements post-opératoires peuvent être prescrits.

Une approche différente pour soulager les douleurs musculaires

Réduire la consommation d’aliments acidifiants

Pour soulager le psoas, il est préférable de limiter la consommation d’aliments acidifiants et d’excitants qui augmentent l’acidité dans le sang. Les aliments acidifiants incluent principalement les protéines animales, les produits laitiers, le sucre blanc et les fromages. Au lieu de cela, il est conseillé de privilégier les aliments alcalinisants qui réduisent le niveau d’acidité dans le métabolisme. Ces aliments comprennent les fruits, les légumes et le gingembre.

Boire assez d’eau pour rester en forme

Il est essentiel de rester bien hydraté lorsque nous faisons de l’exercice physique. Boire suffisamment d’eau chaque jour est non seulement bénéfique pour notre corps, mais cela aide également nos reins à éliminer les toxines. En effet, cela permet d’éviter l’accumulation de toxines dans le muscle du psoas.

Le mystère derrière le surnom du psoas: le muscle poubelle

Savez-vous pourquoi on appelle parfois le muscle psoas le « muscle poubelle » ? Eh bien, cela a en réalité à voir avec son rôle dans la gestion du stress et de l’anxiété. En effet, lorsque nous sommes soumis à ces émotions négatives, le muscle psoas peut se contracter et se tendre, ce qui peut causer de l’inconfort et des douleurs. C’est pourquoi il est souvent recommandé de prendre du repos pour soulager cette tension. De plus, il est bénéfique de pratiquer des activités physiques telles que la marche ou la course à pied, qui aident à détendre le muscle psoas. Alors, la prochaine fois que vous entendrez parler du « muscle poubelle », vous saurez pourquoi il porte ce nom !

Faire des séances de kinésithérapie ou d’ostéopathie

Si vous recherchez une façon de soulager les tensions et les toxines accumulées dans votre muscle psoas, les kinésithérapeutes recommandent des exercices d’étirement spécifiques. Ces exercices sont essentiels pour éliminer les toxines du muscle psoas et retrouver sa souplesse. Si vous ressentez de la douleur, des séances d’ostéopathie peuvent également vous aider à soulager vos symptômes. Pour rendre votre expérience plus agréable, le praticien peut utiliser des huiles de massage contenant des ingrédients naturels aux propriétés anti-inflammatoires, tels que la lavande, la gaulthérie, le basilic, le corse de saule blanc, le curcuma, etc.

Se relaxer avec du sel d’Epson dans son bain

Les sels d’Epsom, riches en sulfate de magnésium hydraté, peuvent être d’une grande aide pour soulager le stress et détendre les muscles. Ils agissent également comme régulateur du sommeil, ce qui peut améliorer la qualité de notre repos. Le manque de sommeil et le stress peuvent avoir un impact direct sur nos muscles, en particulier sur le muscle psoas, souvent appelé le « muscle de l’âme ». C’est pourquoi l’utilisation de ce produit peut être bénéfique. Pour en profiter, il suffit d’ajouter des sels d’Epsom à l’eau du bain en fin de journée. Cela vous permettra de profiter de tous ses bienfaits.

Les bienfaits de l’eau citronnée pour votre santé

L’eau citronnée est un excellent moyen de stimuler la digestion et d’aider à éliminer les déchets avant qu’ils ne soient absorbés par le psoas. Pour prendre soin de votre psoas dès le matin, vous pouvez boire un demi-verre d’eau mélangé à du jus de citron.

Stretching du muscle psoas : pourquoi est-ce important ?

Les exercices d’étirement sont un excellent moyen de détendre les muscles et d’éliminer les toxines, notamment pour le muscle psoas. L’un des exercices les plus efficaces pour étirer le psoas est la fente. Pour cela, pliez une jambe en gardant le genou aligné avec le talon, tandis que l’autre jambe est positionnée en arrière, le genou touchant le sol et la jambe allongée. Reculez doucement cette jambe jusqu’à ressentir une sensation d’étirement sur le devant de la cuisse arrière. Placez ensuite vos mains sur le genou de la jambe avant et redressez votre buste, en veillant à détendre vos épaules. Répétez cet exercice 4 à 5 fois en respirant profondément, puis effectuez la même séquence avec la jambe gauche. Cet exercice stimule la circulation sanguine dans le psoas et favorise l’élimination des toxines.

Une variante de cet exercice consiste à allonger votre jambe pliée vers votre poitrine. Maintenez cette position pendant 30 secondes, puis revenez doucement à la position initiale en expirant profondément. Répétez cette séquence 3 fois.

Un autre exercice d’étirement consiste à vous allonger sur le dos et à fléchir vos genoux. Placez vos mains dans le creux de votre dos et abaissez votre bassin en appuyant avec vos mains. Maintenez cette position pendant environ 6 secondes, puis poussez votre bassin vers le haut en cambrant votre dos.

En pratiquant régulièrement ces exercices d’étirement, vous pourrez détendre et renforcer votre muscle psoas, tout en favorisant l’élimination des toxines. N’oubliez pas de consulter un professionnel de la santé avant de commencer tout programme d’exercice.

Cette publication a un commentaire

Laisser un commentaire

Ensembles pour améliorer votre posture

Améliorez votre posture dès maintenant avec nos articles sélectionnés par des physiothérapeutes. 

Dites adieu à votre mauvaise posture et faites-la évoluer vers un niveau supérieur !

Partager :

accessoires

Gants de compression

Arthrose des mains

Ballon de bureau 65cm

Ergonomie