Ostéopathe ou chiropracteur : Quelles sont les différences ?

Ostéopathe ou chiropracteur : Quelles sont les différences ?

Lorsque vous entendez dire que quelqu’un est un ostéopathe ou un chiropracteur, vous pouvez être confus et ne pas comprendre les différences. Est-il possible qu’il s’agisse de deux types de médecins qui s’occupent de la colonne vertébrale ?

S’occupent-ils des douleurs lombaires, s’occupent-ils des douleurs dorsales supérieures, travaillent-ils dans un domaine considéré comme une “pseudo-science” ? 

Cet article à pour but de présenter les deux métiers et leurs spécificités, à la fin, vous saurez les différencier et comment ils peuvent vous aider.

Qu’est-ce qu’un ostéopathe ?

Un ostéopathe est un professionnel qui pratique l’ostéopathie, qui est un conglomérat de techniques manuelles non invasives utilisées pour soulager différentes affections par le rétablissement de l’équilibre organique. Vous pouvez trouver cette discipline dans le large éventail de disciplines qui composent la physiothérapie et éviter d’appliquer des méthodes pharmacologiques pour le traitement de certaines affections.


Il procède à un examen holistique du corps humain, le comprenant comme une unité et non comme un ensemble indépendant de structures et d’organes. Il s’agit d’une discipline qui vise à préserver toutes les fonctions de votre organisme en parfait état.

ostéopathe - métier

À qui s’adresse l’ostéopathie ?

Il est recommandé pour une grande variété d’altérations et de troubles organiques, par exemple :

  • Dans le système génito-urinaire : aménorrhée, cystite, incontinence, troubles de la ménopause ou dysménorrhée.
  • Névralgiques : névralgie du trijumeau, céphalées d’origines diverses ou migraines de tension.
  • Troubles du sommeil : vertiges, stress, fatigue, anxiété ou fatigue généralisée.
  • Digestif : météorisme, hernie hiatale, côlon irritable, gastrite ou constipation.
  • Musculo-squelettique et ostéo-articulaire : tendinites, contractures, entorses, affections dues à la différence de longueur des membres (dysmétries structurelles) ou à la perte de sensibilité.
  • Obstétrique, pédiatrie, en période postopératoire ou dans le système respiratoire en cas de toux, d’asthme ou de bronchite.

Qu’est-ce qu’un chiropracteur ?

Le chiropracteur se concentre sur l’étude du système nerveux humain et, comme l’ostéopathe, il s’occupe également de votre santé.

Cette discipline est la troisième spécialité médicale la plus utilisée aux États-Unis et est reconnue dans plus de soixante-dix pays, dont la France. Le chiropracteur a une formation universitaire et se spécialise dans l’amélioration du fonctionnement de la colonne vertébrale en relation avec le système nerveux.

chiropracteur - métier

L’objectif du chiropraticien est de faire en sorte que votre système nerveux fonctionne au mieux. Lorsque ce système est sain, votre corps peut se remettre plus facilement de ses maux et mieux s’adapter au stress de la vie quotidienne, ce qui augmentera la qualité de votre santé et de votre vie.

Il effectue des ajustements manuels précis et indolores des articulations qui se sont désalignées. De cette manière, la communication et le fonctionnement entre votre cerveau et votre corps sont rétablis. Ces ajustements sont généralement effectués sur le bassin, la colonne vertébrale et le crâne, qui sont les structures qui protègent le système nerveux.

Qu’est-ce qui les différencie : Ostéopathe et Chiropracteur ?

Pour établir les différences entre les deux, il est nécessaire de souligner que le chiropracteur travaille avec ses mains et que son travail est axé sur votre colonne vertébrale. Il est chargé d’aligner toutes les vertèbres qui ont perdu leur position. En revanche, l’ostéopathe, qui travaille également avec ses mains, concentre ses manipulations sur les articulations et les tissus mous situés en dehors de votre colonne vertébrale.

Une autre différence est que l’ostéopathe effectue des mouvements amples et doux, c’est-à-dire de grande amplitude et à faible vitesse, alors que le chiropracteur les effectue à grande vitesse et très précis, c’est-à-dire de faible amplitude.

Malgré cela, la différence la plus importante entre ces deux professionnels réside dans le fait que la chiropratique agit sur la cause de votre problème et base sa technique sur la correction et non sur le seul soulagement de la douleur ou du symptôme.

Ainsi, alors que la visite chez l’ostéopathe prend plus de temps et que les séances sont plus espacées, les visites chez le chiropracteur sont beaucoup plus fréquentes. Lorsque l’on travaille avec la colonne vertébrale au niveau structurel, il est nécessaire de renforcer chaque ajustement afin que, dans la mesure du possible, la colonne vertébrale retrouve sa structure initiale.

Importance de la colonne vertébrale

Cette structure protège votre moelle épinière, qui est le canal de communication entre votre corps et votre cerveau. Le chiropraticien est un professionnel spécialisé dans ce domaine et dans celui du système nerveux. Au toucher, le chiropraticien est encore plus précis qu’à la vue. En le sentant, il saura dans quel état il se trouve et de quel type de soins vous avez besoin pour que votre corps fonctionne de manière optimale dans son ensemble.

La colonne vertébrale, malgré l’évolution, n’est pas habituée à supporter le poids du corps (il n’y a pas si longtemps, nous nous déplacions à quatre pattes). Il est donc courant que presque tout le monde ait des problèmes de dos.

Pour corriger autant que possible vos problèmes de colonne vertébrale et votre lombalgie, vous pouvez consulter un chiropraticien dès le début de votre traitement. Il en sera ainsi jusqu’à ce que votre propre colonne vertébrale soit capable de se soutenir de manière bien ajustée. De plus, l’étirement de la colonne peut passer par des étirements simples, à l’aide du rouleau de massage.

 

N’oubliez pas de noter ce que vous avez pensé de l’article, c’est très utile pour savoir quels sujets sont les plus intéressants et pour continuer à générer du contenu sur les sujets les mieux notés.

Une question ou besoin d’aide ?

Pour partager l’article :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email

Laisser un commentaire