Comprendre et soulager la douleur de la crête iliaque: causes, symptômes et traitements

soulager la douleur de la crête iliaque
Liza Pinault, physiothérapeute
Liza Pinault, physiothérapeute

Diplômée en 2019 - Université de Laval avec une maîtrise en physiothérapie

Vous souffrez de douleurs pelviennes, lombaires ou de la hanche et vous cherchez des informations sur la douleur de la crête iliaque ? Vous êtes au bon endroit ! Dans cet article, nous explorerons cette problématique en détail, abordant les causes, les symptômes, les méthodes de diagnostic, les traitements et les mesures préventives.

La crête iliaque : rôle et relation avec d’autres structures corporelles

La crête iliaque est une partie importante du bassin osseux. Elle se situe à l’arrière de la ceinture pelvienne et s’étend jusqu’à la région lombaire. Cette structure joue un rôle clé dans le soutien du poids du corps ainsi que dans la stabilité et la mobilité de la colonne vertébrale. De plus, elle est étroitement liée aux muscles abdominaux, dorsaux et fessiers qui peuvent tous être touchés par une douleur au niveau de cette zone.

Causes courantes de la douleur de la crête iliaque

La douleur de la crête iliaque peut avoir plusieurs origines. Parmi les causes courantes, on trouve :

  1. Les traumatismes : chutes, accidents sportifs ou coups directs peuvent provoquer des contusions ou des fractures.
  2. Les troubles musculo-squelettiques : une mauvaise posture, un déséquilibre musculaire ou une faiblesse peuvent entraîner des tensions sur la crête iliaque.
  3. Les inflammations : bursite, tendinite ou arthrite peuvent causer des douleurs locales.
  4. Les infections : elles peuvent engendrer des douleurs si elles se propagent à la crête iliaque.
  5. Les pathologies dégénératives : l’ostéoporose, l’arthrose ou les hernies discales peuvent provoquer une douleur dans cette zone.

Les facteurs de risque incluent le vieillissement, le surpoids, les activités physiques intenses et répétitives ainsi que les antécédents médicaux de troubles musculo-squelettiques.

Symptômes associés à la douleur de la crête iliaque

La douleur de la crête iliaque peut se manifester sous différentes formes :

  • Douleur locale : elle peut être aiguë ou chronique, constante ou intermittente.
  • Douleur abdominale : résultant d’une atteinte des muscles abdominaux liés à la crête iliaque.
  • Douleur antérieure de la cuisse : causée par une implication des muscles de la cuisse (quadriceps).
  • Limitation des mouvements : difficulté à réaliser certains gestes comme se pencher ou s’asseoir.

Diagnostic de la douleur de la crête iliaque

Le diagnostic de la douleur de la crête iliaque commence généralement par un examen physique et un interrogatoire du patient. Des examens complémentaires peuvent être prescrits pour confirmer le diagnostic, tels que :

  • Radiographie du bassin de face
  • Radiographie en ¾ alaire
  • Échographie
  • Imagerie par résonance magnétique (IRM)

Ces examens permettent d’évaluer l’état osseux, articulaire et musculaire autour de la crête iliaque et d’identifier la cause de la douleur.

Traitements disponibles pour la douleur de la crête iliaque

Le traitement de la douleur de la crête iliaque dépend de sa cause et de sa sévérité. Parmi les options thérapeutiques, on trouve :

  • La physiothérapie : elle vise à renforcer les muscles, améliorer la posture et rétablir l’équilibre musculaire.
  • Les anti-inflammatoires : ils permettent de soulager la douleur et diminuer l’inflammation.
  • Les infiltrations : elles peuvent être proposées en cas d’inflammation persistante ou de douleur intense.
  • La chirurgie : elle est envisagée en dernier recours si les autres traitements sont inefficaces.

Mesures préventives pour réduire le risque de douleur de la crête iliaque

Pour prévenir la douleur de la crête iliaque, plusieurs mesures peuvent être adoptées :

  • Maintenir une bonne posture : s’asseoir, se tenir debout et soulever des objets correctement.
  • Éviter les mouvements brusques et les traumatismes : porter une attention particulière lors d’activités sportives ou professionnelles.
  • Renforcer les muscles pelviens : pratiquer régulièrement des exercices ciblés pour renforcer cette zone.

En suivant ces conseils, vous pouvez réduire votre risque de développer une douleur liée à la crête iliaque. N’oubliez pas que consulter un professionnel de santé reste essentiel pour un diagnostic précis et un traitement adapté à votre situation.

Laisser un commentaire

Ensembles pour améliorer votre posture

Améliorez votre posture dès maintenant avec nos articles sélectionnés par des physiothérapeutes. 

Dites adieu à votre mauvaise posture et faites-la évoluer vers un niveau supérieur !

Partager :

accessoires

Gants de compression

Arthrose des mains

Ballon de bureau 65cm

Ergonomie